Vers un label "Cimetière nature"

Vers un label "Cimetière nature"

La Commune de Waterloo accentue peu à peu sa gestion différenciée des espaces verts et des cimetières. Il faudra cependant un peu de patience avant de profiter pleinement du résultat.

Depuis 2014, la législation restreint l'utilisation de produits phytopharmaceutiques comme les herbicides. Dans les faits, Waterloo est déjà une "Commune zéro phyto". Ce mode d'entretien des espaces publics recèle de nombreux avantages sur le plan environnemental. Mais il implique aussi de nouvelles habitudes, notamment pour le désherbage.

Dès cet été, les services communaux accentuent cette gestion différenciée des espaces verts et des cimetières. Dans un premier temps, plusieurs fleurs vivaces sont plantées. Par la suite, les allées secondaires des cimetières Sainte-Anne et du Centre vont progressivement être engazonnées avec un semis spécial à faible croissance. L'ensemencement sera réalisé directement sur le gravier, ce qui pourra paraître surprenant. Durant les premières semaines, les touffes éparses pourraient donner l'impression que l'entretien est délaissé. Il faudra donc un peu de patience avant de pouvoir profiter d'un résultat esthétique. 

Cette gestion plus respectueuse de l'environnement permettra à chaque site de revendiquer le label "Cimetière nature" auprès de la Région wallonne. Pour ce faire, d'autres critères devront être remplis, comme l'installation de nichoirs, d'abris à chauves-souris et de refuges pour hérissons.

Par cette démarche, la Commune espère densifier le maillage vert, participer au développement de la vie sauvage et à la préservation de la santé des habitants. Autant d'aspects propres à recréer un contact serein avec la nature et une atmosphère propice au recueillement.

Publié le 11 juillet 2018