6e édition du WaHFF: que du bonheur!

© Valérie Sanguinetti

Éclectique, intergénérationnel et terreau de découvertes… ces trois atouts majeurs du Waterloo Historical Film Festival ont, cette année encore, séduit un public venu en nombre.

Il y en avait, du beau monde, dans la salle 6 des Cinés Wellington à l’occasion du gala de clôture du WaHFF, ce dimanche soir ! Des jurés en vue (Marianne Basler, Philippe Du Janerand, Alexandre Thibault…), des habitués bien connus dont Francis Lalanne, une foule de photographes et journalistes et, bien sûr, des festivaliers férus de cinéma et d’histoire.

Une qualité remarquable
La cohésion parmi les jurys était bien palpable lors de l’annonce du palmarès 2018. Chacun (tant Adrien Corbeel du Jury de la Critique, qu’Alain Gerlache président du Jury Documentaire, qu’Igor Van Dessel président du Jury Jeunes ou encore qu’Olias Barco président du Jury officiel) l’a concédé au moment de remettre son Clion : rares ont été les débats à couteaux tirés tant la qualité des films en compétition était de taille. Si, parmi les films qui se détachaient, il fallait n’en retenir qu’un, ce serait sans nul doute le drame estonien "The Little Comrade" qui rafle à lui seul les Clions du Meilleur Film, de la Meilleure Comédienne (la petite Helena-Maria Reisner) et de la Critique.

L’émotion en fil rouge
Au moment de décerner le Clion du Public, la bourgmestre, Florence Reuter, a tenu à rappeler que ce festival est "d’abord un moment de rencontre avec de belles personnes qui s’investissent comme les jurés bien sûr ou la grande actrice Brigitte Fossey, notre invitée d’honneur mais aussi tous les jeunes bénévoles étudiants de nos écoles de Waterloo qui œuvrent à l’accueil des festivaliers ou nos extraordinaires chauffeurs…" et d’insister sur le bonheur qu’un pareil événement se déroule à Waterloo, terre d’histoire. Enfin, l’échevin de la Culture, Yves Vander Cruysen, initiateur et véritable moteur du WaHFF de pointer que c’est le seul festival en Belgique à faire venir ses lauréats en moins de 24h : "La jeune héroïne de "The Little Comrade", Helena-Maria Reisner, et sa réalisatrice, Moonika Siimets, sont descendues d’avion moins de deux heures avant le gala de clôture, tout comme Pierre Verdez (réalisateur de "L’autre chemin des Dames") est venu en droite ligne de Paris… Et puis, je tiens à souligner l’aspect inédit et ‘découvertes’ du WaHFF. Il met en lumière des tranches d’histoire encore inconnues ou méconnues qu’on n’a pu voir nulle part ailleurs avant et qui touchent profondément."
Comme nous le soufflait Philippe Reynaert (ex-présentateur télé, ex-publicitaire, directeur de Wallimage) : "Ce festival est l’un des plus attrayants du pays ! Il tient fidèlement ses promesses de positionnement. J’admire sa cohérence et la hauteur de ses exigences. Ses nouveautés sont pensées et maîtrisées… " Allez, plus qu’environ "360 fois dormir" avant l’édition 2019 !

Découvrez les photos et les films du festival sur ww.facebook.com/1410Waterloo et www.facebook.com/WaterlooTV. Plus d'infos dans Waterloo Info dès ce jeudi 25 octobre !

 

LE PALMARES

CLION D'HONNEUR
Brigitte Fossey pour l'ensemble de sa carrière

CLION DU MEILLEUR FILM – LE GRAND PRIX 
"THE LITTLE COMRADE" de Moonika Siimets (Estonie)

CLION DE LA MEILLEURE COMÉDIENNE
Helena-Maria Reisner dans "THE LITTLE COMRADE" (Estonie)

CLION DU MEILLEUR COMÉDIEN
Iñigo Aranburu dans "HANDIA" (Espagne)

CLION DES MEILLEURS DÉCORS ET COSTUMES
"JOURNEY’S END" de Saul Dibb (Angleterre)

CLION DU MEILLEUR FILM – PRIX DE LA CRITIQUE
"THE LITTLE COMRADE" de Moonika Siimets (Estonie)

CLION DU MEILLEUR FILM DÉCERNÉ PAR LE JURY JEUNES EUROPÉEN
"THE ETERNAL ROAD" d'Antii-Jussi Annila (Finlande)

PRIX DU PUBLIC
"JOURNEY’S END" de Saul Dibb (Angleterre)

CLION DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE
"L’AUTRE CHEMIN DES DAMES" de Pierre Verdez (France)

© Didier Samain© Mirèse van Gorp© J-J Procureur© Valérie Sanguinetti© J-J Procureur