Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Exposition: la Grande Guerre, vue sous tous les angles
Actions sur le document

Exposition: la Grande Guerre, vue sous tous les angles

Le Musée Wellington présente un double regard, à la fois local et historique, sur la Première Guerre mondiale. Une première partie dévoile des "Clichés allemands en Wallonie", pris à la fin du conflit. Le second volet est dédié à la Grande Guerre en général et aux événements qui se sont déroulés sur le territoire de l'actuelle Province du Brabant wallon. L'accès à cette double exposition est gratuit.

Été 1917. Une équipe allemande commence à sillonner la Belgique occupée. Sa mission : classifier notre patrimoine. Jusqu'à l'automne 1918, près de 30 historiens de l'art, architectes et photographes s'unissent ainsi pour immortaliser les plus beaux monuments nationaux : ils répertorient les façades et intérieurs de musées, béguinages, églises, châteaux, hôtels de maîtres… ainsi que les chefs-d'œuvre qui y sont conservés.

À la fin de la guerre, les photographies réalisées sont transférées à Bonn et à Berlin… jusqu'à ce que l'État belge les achète en 1927.

Aujourd'hui, une sélection de ces "Clichés allemands en Wallonie" est déployée au Musée Wellington par l'Agence wallonne du Patrimoine et l'Institut royal du Patrimoine artistique. Ils invitent à découvrir 40 reproductions de ces instantanés centenaires, dans lesquels la vie quotidienne en temps de guerre s'invite parfois. En miroir de chaque photo, de nouvelles prises de vue, saisies sous le même angle, permettent d'apprécier les modifications – et parfois les dégradations – survenues au fil des ans.

De Jodoigne à Waterloo

Pour étayer cette présentation, le musée s'est tourné vers la Province du Brabant wallon qui a conçu, avec la complicité de l'Institut des Vétérans de Bruxelles, une exposition autour de la même période. "La Grande Guerre dans les grandes lignes" remet en perspective plusieurs éléments nationaux, voire internationaux de la Première Guerre mondiale.

Un volet plus local présente des faits spécifiques au Brabant wallonv: l'occupation, les attaques à Incourt, Hélécine et Jodoigne, ou les destructions de certaines parties de villes comme Nivelles… Grâce à du matériel prêté par René Laurent, le conservateur du Musée de Waterloo, un espace est même plus particulièrement consacré à notre commune.

Cette double découverte est enrichie par des pièces prêtées par des collectionneurs passionnés. Artisanat de tranchées, casques, médailles, armes, vestes d'uniformes et objets de fouilles apportent des preuves tangibles de cette époque tourmentée.

Plus d'un siècle plus tard

Cette exposition s'adresse à toutes les générations, dans un objectif de transmission. À cet effet, un livret pédagogique gratuit sera mis à la disposition des enfants. Ils pourront ainsi poursuivre en famille cet essentiel devoir de mémoire.

"Clichés allemands en Wallonie" et "La Grande Guerre dans les grandes lignes" : jusqu'au 18 avril 2021 au Musée Wellington, chaussée de Bruxelles, 147. Ouverte tous les jours de 10h à 17h jusqu'au 31 mars et de 9h30 à 18h à partir du 1er avril (fermée à 13h30 les 24 et 31/12, ainsi que les journées des 25/12 et 1/01). L'accès à cette double exposition temporaire est gratuit ; l'entrée au reste du musée (exposition permanente) se fait aux mêmes conditions qu'habituellement (7,5€/adulte ; 6,5€/senior, étudiant ou > 10 ans ; gratuit/<10 ans). Les mesures sanitaires sont bien entendu en vigueur (port du masque, vestiaires fermés au public, désinfection des surfaces de contact et audioguides, etc.).
Visites uniquement sur réservation : www.museewellington.be ou 02 357 28 60