Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / L'ABC de l'EPS*
Actions sur le document

L'ABC de l'EPS*

Voilà quelques mois que s'est ouvert l'Espace Parents dans la Séparation* (EPS) à la Maison de la Parentalité. Dédiée à l'apaisement des situations de conflit parental, cette structure – dont voici l'abécédaire – a été mise sur pied afin d'aider les couples en difficulté à (r)établir leurs capacités de négociation et ainsi préserver au maximum les enfants dans ces moments difficiles. Ses compétences sont désormais bien rôdées, n'hésitez pas à y faire appel.

A comme aide à la reconstruction : c'est bien de cela qu'il s'agit, aider à construire ou reconstruire une coparentalité responsable et respectueuse de l’intérêt des enfants, trop souvent victimes des conséquences négatives des dissensions.

B comme besoin : ce projet a été créé pour répondre à un besoin qui n’était rencontré ni par le secteur judiciaire, ni par celui du non-marchand, qu’il s’agisse de l’Aide à la Jeunesse ou de la Petite Enfance. Dans un délai court, il s'y fait un travail d’information, de sensibilisation, d’évaluation et d’orientation, que la situation soit judiciarisée ou non.

D comme désaccords parentaux : concernant une rupture du lien avec un parent, une recomposition familiale délicate, les conditions d’hébergement, l’encadrement des enfants, le choix de l’école, les loisirs, les finances… les points de mésentente abordables sont nombreux.

G comme gratuit : l'EPS est entièrement gratuit. Ce qui s'y passe est confidentiel. Tout parent domicilié dans le Brabant wallon peut s'y rendre.

M comme méthodologie : dans un premier temps, deux intervenants formés à la complexité des relations humaines et aux techniques de médiation reçoivent la personne qui fait appel à l'EPS. À l'issue de cette rencontre, l’autre parent est invité à discuter avec cette même équipe. Enfin, une entrevue en présence des deux parents est organisée. À l’issue de celle-ci, il peut être décidé de réaliser un accord entre les parents, de prendre contact avec un ntervenant ou un service social plus indiqué, d'introduire une requête conjointe adressée au Tribunal de la Famille… La progression de chaque dossier est personnalisée. À noter : aucune autorité ne peut confier à ce service le pouvoir d'agir en son nom.

R comme récent : fruit d'une collaboration entre l'échevinat de la Famille et le CPAS, l'EPS reçoit aussi le soutien de l'ONE (Office National de l'Enfance) qui le subventionne. Dans la Fédération Wallonie-Bruxelles, Waterloo a été la sixième Commune à créer cette organisation en mai 2020.

T comme témoignages : réalisée auprès de parents bénéficiaires du service, une évaluation de l'EPS par l’Université Catholique de Louvain fait ressortir qu'il est perçu comme "un lieu d’information, de soutien, de parole et d’écoute, de conscientisation, d’évolution et d’aiguillage mais aussi un sas de décompression"…


Marine NOËL, Cellule soutien à la parentalité ONE : "En quoi les Espaces Parents Séparation peuvent-ils améliorer le quotidien de l’enfant ?"

Espace Parents dans la Séparation (EPS) : exclusivement sur rendez-vous à la Maison de la Parentalité, chaussée de Bruxelles, 355 | 0478 79 02 49 (permanence téléphonique les mercredis et jeudis, entre 9h et 12h) | Infos : www.waterloo.be/maisondelaparentalite et http://espaceparents.be/index.php/le-projet/