Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Un plan de 650.000€ pour la relance économique
Actions sur le document

Un plan de 650.000€ pour la relance économique

Les acteurs locaux ont subi de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Depuis plusieurs semaines, les autorités communales planchent sur un programme d'actions destinées à soutenir ces entrepreneurs qui font de Waterloo l'une des trois Communes les plus attractives de Wallonie. Un premier budget de plus de 650 000 euros a été dégagé. Cliquez ici pour accéder au communiqué de presse complet ou lisez-en le résumé ci-dessous.

À côté d'actions ponctuelles destinées à faciliter la relance (voir l'encadré ci-dessous), plusieurs mesures structurelles ont été prises, dans le but de produire des effets leviers à moyen et long termes.

"Dans un premier temps, il est nécessaire de relancer rapidement l'économie locale pour maintenir l'attractivité de Waterloo, commente la bourgmestre Florence Reuter. Dans ce contexte, l'aide aux commerces non alimentaires est primordiale. Mais nous savons que d'autres secteurs sont frappés de plein fouet, peut-être même davantage. Nous préparons donc déjà un second volet pour soutenir l'Horeca, les acteurs sportifs et culturels (dont les Cinés Wellington), ainsi que tous les indépendants de Waterloo. Une aide adaptée leur sera proposée, en fonction de leurs besoins et en suivant l'évolution de la reprise."

Diverses actions sont ainsi envisagées, dont certaines en collaboration avec la Province du Brabant wallon.

Les petits commerces, grande force de Waterloo

Au niveau communal, la volonté est de permettre aux clients de renouer avec les petits commerçants locaux, avec lesquels ils ont parfois tissé une relation plus personnelle.

"Ils sont la force de notre tissu économique, en offrant une diversité et un service complémentaires aux grandes enseignes, estime Florence Reuter. Ils font de Waterloo un véritable poumon économique. Malheureusement, ils sont aussi les plus exposés aux risques de faillite."

La priorité est donc axée sur les quelque 250 commerces locaux qui n'ont pas de lien avec une grande chaîne de distribution (à l'exception des franchisés qui sont indépendants) et dont le siège social ou le siège d'exploitation est situé sur le territoire communal. D'autres critères, comme un chiffre d'affaires de maximum 1 million d'euros, ont été définis.

Diverses décisions ont été prises en ce sens, en concertation avec l'échevinat du Commerce, l'Association des Commerçants et les associations de Classes moyennes comme l'UCM (Union des Classes Moyennes) et le SNI (Syndicat Neutre pour Indépendants) :

  • La taxe pour l'occupation du domaine public par le placement de terrasses et celle sur les débits de boissons sont supprimées pour l'ensemble de l'année 2020, afin de donner un coup de pouce aux restaurants et aux cafés.
  • Une série d'autres taxes et redevances communales ne seront pas perçues, notamment celles sur les panneaux publicitaires, sur les entreprises de taxis, etc.
  • Concernant la taxe sur les surfaces commerciales, une exonération est prévue pour les 300 premiers m² des commerces non alimentaires (contre 150 m² en temps "normal"). Les plus petits commerces sont ainsi totalement libérés de ce paiement.
  • La taxe sur les immondices sera réduite à hauteur de 50% pour tous les indépendants (commerces, bureaux, professions libérales, etc.).
  • Le paiement de l'abonnement pour les maraîchers est aussi annulé pour l’ensemble du deuxième trimestre.
  • Tous les subsides communaux prévus pour 2020 sont maintenus, en ce compris les budgets pour les deux grandes braderies annuelles. Ils seront soit utilisés pour ces événements s'ils ont lieu (éventuellement à des dates ultérieures), soit réinvestis dans d'autres projets en faveur des commerçants locaux.
  • À ces décisions s'ajoutent des aides indirectes comme le maintien de la gratuité du parking et des Proxibus ou la publication sur le site internet communal des commerces et restaurateurs locaux qui sont restés actifs (en livraison, via webshop, sur rendez-vous…) pendant la période de confinement.
  • D'autres mesures sont encore à l'étude et des actions spécifiques seront menées par les différents échevinats pour soutenir tous les secteurs.

Impact budgétaire maîtrisé

La suppression des taxes et redevances représente un premier soutien de plus de 200 000 euros. À cette somme s’ajoutent 450 000 euros d’aides directes qui seront libérés en plusieurs phases.

Ces montants seront principalement compensés par une diminution des dépenses, notamment celles prévues pour l'organisation d'événements annulés en raison de l'épidémie.

Trois actions pour entamer le déconfinement

Aux mesures structurelles évoquées ci-dessus s'ajoutent des initiatives ponctuelles destinées à soutenir les commerçants de Waterloo en favorisant une relance rapide.

  1. Des bons destinés à faire revenir les clients dans les magasins vont être offerts par la Commune. À partir de 100 euros d'achats cumulés, ils pourront recevoir un bon d'une valeur de 20 euros. Cette action, limitée à 200 euros d'achats par ménage, est valable dans les commerces locaux (hors grandes chaînes). Pour en bénéficier, les clients devront précieusement conserver leurs tickets de caisse. Cliquez ici pour obtenir plus d'infos sur cette action intulée "#RestezChezNous - 20% KDO - Chez vos commerçants locaux". Une deuxième phase similaire sera lancée ultérieurement pour l'Horeca. "Ce secteur est encore plus fortement impacté, nous devons être à ses côtés", souligne la bourgmestre.
  2. Une action ponctuelle "Fête des Mères" a été soutenue par la Commune durant la semaine précédant la reprise. Des bons ont été émis via la plateforme web Waterloo Plaza (www.waterlooplaza.be) : pour un voucher acheté au prix de 25€, les clients recevaient 5€ supplémentaires offerts par les commerçants et 5€ de la Commune.
  3. Enfin, plus symbolique, chaque commerçant local recevra un "Back to business pack", contenant un bidon de gel hydroalcoolique et un masque offerts par la Commune pour la réouverture des magasins, le 11 mai.