Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Un grand pôle musical sur le campus d'Argenteuil
Actions sur le document

Un grand pôle musical sur le campus d'Argenteuil

C'est une double annonce d'importance qui a été faite à l’occasion des 80 ans de la Chapelle Musicale Reine Élisabeth. La bourgmestre Florence Reuter a dévoilé la vision communale pour le futur du site. Une grande salle de spectacles et une nouvelle Académie de Musique y sont notamment envisagées. De son côté, la Chapelle souhaite aussi développer ses activités.

Riche d'une intense activité scolaire, sportive et culturelle, le site d'Argenteuil est bien vivant. Il semble aussi promis à un bel avenir. C'est en tous cas ce que laissent présager les deux grands projets, récemment dévoilés par les autorités communales et celles de la Chapelle Musicale Reine Élisabeth.

1. Le premier est porté par la Commune de Waterloo. Il s'agit de développer un grand pôle musical sur un terrain de près de 7 hectares, à proximité du Centre Scolaire de Berlaymont.

"Nous voudrions doter cet espace d'une salle de spectacles de grande capacité, qui pourrait également accueillir les productions de la Chapelle, explique la bourgmestre Florence Reuter. Nous-mêmes, nous nous sentons parfois à l'étroit dans la salle Jules Bastin de la Maison communale qui affiche souvent "complet". Nous envisageons aussi d'y implanter l'Académie de Musique, aujourd'hui répartie sur deux sites distincts, car il nous semble plus productif de lui offrir des infrastructures modernes, plutôt que de rénover des bâtiments anciens et inadaptés. Nous espérons enfin pouvoir y héberger la célèbre chorale des Pastoureaux, petits chanteurs de Waterloo."

La principale difficulté de ce dossier vient d'être levée, grâce à l'investissement d'in BW. L'intercommunale du Brabant wallon vient de racheter les parcelles envisagées pour ce projet, afin de les mettre à la disposition de la Commune et de ses partenaires. Sa concrétisation nécessitera cependant du temps, du travail et de la coordination pour faire concorder les intérêts culturels, urbanistiques et de mobilité notamment. "Notre volonté reste de préserver Argenteuil des promoteurs immobiliers et d'y développer un campus dédié à l'art, à la musique, à l'éducation et au sport", souligne Florence Reuter.

2. Le second sera déployé par la Chapelle Musicale, sur son propre site. Il a pour objectif d'étendre les fonctions de résidence et de travail, notamment pour pouvoir héberger davantage d'étudiants. Trois pavillons, pouvant accueillir de 4 à 8 musiciens, y seraient aménagés, de même qu'une salle de répétitions de l'ordre de 800 m². Elle permettrait de recevoir des ensembles musicaux plus importants, pouvant aller jusqu'au grand orchestre symphonique.

Ces espaces ne seront pas accolés aux bâtiments existants, mais aménagés dans les sous-bois, derrière le parc. Un important travail sera réalisé pour atteindre des performances acoustiques, mais aussi paysagères et écologiques de haut niveau. Un "puits de carbone" sera ainsi créé, par l'implantation d'une végétation dense et d'espèces connues pour fixer beaucoup de CO² dans le sol. L'objectif est donc clairement de préserver l'écrin qu'est le site d'Argenteuil.

"La Chapelle Musicale est un joyau que nous sommes fiers d'abriter, conclut la bourgmestre. Ce lieu d'excellence, un peu discret et confidentiel, s'ouvre de plus en plus au public, tout en offrant une visibilité internationale à Waterloo. La volonté de la soutenir n'est donc que logique."