Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Cadre de vie - Environnement / Le Bois des Bruyères accessible à tous dès mardi 24 janvier
Actions sur le document

Le Bois des Bruyères accessible à tous dès mardi 24 janvier

Durant plusieurs jours, pour cause d’entretien, le Bois des Bruyères a été fermé au public. Le chantier est à présent presque achevé et dès ce mardi 24 janvier, les promeneurs sont à nouveau bienvenus.

Pourquoi ces travaux ?

Pour rappel, à ce jour, la totalité du Bois des Bruyères n'appartient pas à la Commune : seules les zones dont elle est propriétaire sont donc concernées par cette opération. Ses objectifs sont de préserver la sécurité des promeneurs, de gérer durablement le bois, d’augmenter sa résilience (face aux diverses perturbations et stress telles que les sécheresses, tempêtes, attaques de ravageurs, en maintenant l’équilibre des essences et des âges/dimensions) et, enfin, de renforcer son maillage écologique. En effet, avec le temps, les arbres vieillissent et, parfois, s’abîment (suite aux agressions permanentes comme leurs racines piétinées ou malmenées, la pollution…) ou tombent malades (attaqués par des parasites, affaiblis par de fortes intempéries…). Fragilisés, voire morts sur pied, ils risquent de chuter ou de perdre des branches au moindre coup de vent. Dans des espaces fréquentés par le public, ils doivent donc faire l’objet de coupes de sécurité. Tel est le cas de plusieurs chênes, frênes, érables, merisiers et peupliers éparpillés sur une partie de la surface du Bois des Bruyères d’où la fermeture temporaire mais complète de ce dernier, le temps des travaux, afin d’éviter tout accident.

Y a-t-il une collaboration avec le DNF ?

Oui, la nécessité d’intervenir a été confortée par le cantonnement de Nivelles du Département de la Nature et des Forêts (DNF), venu faire un diagnostic puis marquer les arbres. Un lot reprenant ces bois a alors fait l’objet d’un appel d’offres en vue de sa vente (en application de l’art. 74 du Code Forestier par dérogation à l’art. 73 - "objet de la vente : arbres à abattre d’urgence pour des raisons sanitaires et de sécurité").

À quoi sont destinés les bénéfices de la vente du bois ?

Les gains de la vente sont entièrement dédiés à l’entretien du Bois des Bruyères.

L’hiver est-il propice à la coupe des arbres ?

En général, leur enlèvement est réalisé hors période de nidification (hors printemps) afin de ne pas nuire aux couvées (destruction de leur nid, délogement des parents effrayés par le bruit, etc.). Qui plus est, en phase de repos végétatif, la quantité de sève est moins élevée dans le tronc (ce qui rend l’arbre plus léger). L’abattage de feuillus est lui aussi plus aisé en hiver : dépourvus de feuilles, ceux-ci offrent donc une moins grande prise au vent et une plus grande visibilité lors du travail.

Est-il prévu d’en replanter de nouveaux ?

C’est inutile car la régénération naturelle permettra au Bois des Bruyères de se renouveler aux endroits où des sujets ont été supprimés. Les éclaircies formées suite à la disparition de ces derniers entraineront la germination de graines présentes dans le sol et la croissance des pousses et jeunes arbres jusque-là "en concurrence" pour les ressources (à savoir qu’ils auront d’avantage accès à la lumière, à l’eau et aux éléments nutritifs nécessaires à leur développement).