Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / État civil / Cimetières communaux / Gestion des cimetières: une responsabilité partagée
Actions sur le document

Gestion des cimetières: une responsabilité partagée

Aux portes de la Toussaint, les visites dans les deux cimetières de Waterloo se feront plus nombreuses. L'occasion de rappeler que les agents communaux ne sont pas les seuls responsables du visage de ces lieux de recueillement : en effet, de nombreuses sépultures sont des concessions privées et il incombe aux familles d'en prendre soin.


Il va de soi que nul ne conteste l'importance des cimetières et de leur état. Point sensible s'il en est : leur désherbage a été rendu plus compliqué depuis 2015, avec l'interdiction d'y utiliser des pesticides ("zéro phyto"). Les méthodes respectueuses de l’environnement et de la santé nécessitent davantage de main-d’œuvre pour un résultat parfois moins "net", notamment en ce qui concerne le gravier. Qui plus est, la météo pluvieuse de l'été 2021 n'a pas facilité la tâche des fossoyeurs et jardiniers en charge des espaces publics.

Ensemble, c'est mieux

Graduellement, le retard dans l'entretien de certains chemins s'est résorbé. Par contre, il est bon de rappeler que la remise en état des tombes et de leur pourtour relève de la responsabilité des familles des défunts. Il échoit aux descendants de désherber et nettoyer les sépultures de leurs proches. Ces gestes ne sont pas du ressort de la Commune, sauf dans le cas de quelques exceptions comme, par exemple, les pelouses d'honneur (Anciens Combattants, etc.).

Vers un changement de mentalité

La nature a disparu des cimetières au cours des années ’60, avec la généralisation de l’usage des produits phytosanitaires, aujourd'hui interdits. D'où l'intérêt de revenir à une certaine "végétalisation" de ces lieux. Lentement mais sûrement, la gestion différenciée des espaces verts fait son chemin. Son but ? Amener la végétation spontanée à coexister harmonieusement avec des endroits "plus soignés". En ce qui concerne les cimetières, l'objectif est de transformer petit à petit ces sites de recueillement en espaces verts à part entière. Apaisants pour l'homme, plus accueillants pour la faune et la flore sauvages, ils participeront ainsi, à terme, au maillage vert de Waterloo mais aussi à l'amélioration de la biodiversité et de la santé de tous…

BON À SAVOIR
Qu'est-ce qu'une concession de sépulture ?

Il s'agit d'un contrat permettant à l’Administration communale de céder à une ou deux personnes (appelée(s) "concessionnaire(s)"), la jouissance privative d’une parcelle de terrain (ou d’une cellule de columbarium) située dans l’un des cimetières communaux. Cet engagement est conclu à titre onéreux et pour une durée déterminée renouvelable.

Qui doit entretenir une tombe ?

Celui qui conclut le contrat avec l’Administration communale et est titulaire de la concession. À son décès, ses ayants droit (héritiers) prennent le relai. Selon un décret wallon, chaque concessionnaire est tenu de maintenir la tombe en bon état.

C'est-à-dire ?

De décrasser en douceur la pierre tombale (brosse souple, bicarbonate de soude, savon noir, poudre de pierre ponce ou autre) et son pourtour (désherbage), si besoin d'en refaire un joint d'étanchéité ou d'en rénover la sculpture, etc.

Quand y a-t-il "défaut d'entretien" ?

Lorsque, "de façon permanente, une sépulture est malpropre, envahie par la végétation, délabrée, effondrée, en ruine, dépourvue de nom ou des signes indicatifs de sépulture exigés par le Règlement adopté par l’Administration communale" (cf. chapitre 1, article 1, point 13, page 2 du "Règlement communal des Funérailles et Sépultures").

Quelles peuvent en être les conséquences ?

Conformément au chapitre 7, article 63 (page 17) : ce manquement "est constaté par un acte du Bourgmestre. Une copie de l’acte est affichée pendant deux Toussaint consécutives sur le lieu de sépulture et à l’entrée du cimetière. À défaut de remise en état à l’expiration de ce délai, la sépulture revient à l’Administration communale qui peut à nouveau en disposer".

| Cimetière Sainte-Anne, rue Victor Hugo (prolongement de la rue Sainte-Anne)
| Cimetière du Centre, drève des Dix Mètres
| Tous deux sont ouverts du lundi au dimanche : du 1er avril au 2 novembre inclus, de 8h30 à 19h et du 3 novembre au 31 mars, de 8h30 à 16h.
Plus d'infos concernant le "Règlement communal des Funérailles et Sépultures" ? Cliquez ici.