Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Finances et Recettes / Budget communal
Actions sur le document

Budget 2020: 5 axes

C'est l'acte majeur d'une Commune, celui par lequel seront insufflées toutes les orientations de l'année à venir : le budget 2020 a été approuvé par le Conseil communal en fin d'année dernière. Nous vous présentons ici les grandes tendances de ces prévisions financières.

Premier enseignement du budget 2020 : il est en boni de plus de 150 000 euros à l'exercice propre. "Et cela, sans même devoir puiser dans notre provision pour risques et charges, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps, se réjouit la bourgmestre Florence Reuter, en charge des Finances communales. Pour le reste, ce budget est le petit frère de celui de 2019. C'est la suite logique de notre déclaration de politique communale de début de législature. Nous travaillons donc dans la continuité : après avoir lancé les premières études l'an dernier, 2020 sera l'année de leur mise en œuvre."

1. Les investissements

"Nous continuerons à investir dans différents domaines, comme l'amélioration des voiries et trottoirs, l'égouttage, l'éclairage public, la mise en souterrain des réseaux électriques, l'entretien et la mise en conformité des bâtiments communaux...", résume la bourgmestre.

Concrètement, voici quelques-uns des principaux projets programmés en 2020 :

  • Le réaménagement des abords de la chaussée de Tervuren (trottoirs, pistes cyclables, éclairage public…).
  • La finalisation de l'extension et du réaménagement de l'école communale de MontSaint-Jean, ainsi que la réalisation d'une nouvelle cuisine (pour faire face à l'arrivée d'élèves supplémentaires).
  • Des travaux de maintenance à la piscine communale et au Waterloo Tennis.
  • La poursuite de la rénovation du Musée Wellington, tant de sa scénographie que de l'espace prévu pour l'accueil des groupes (ancienne taverne "Le Charivari"). "Nous voulons qu'à terme ce musée soit non seulement un point d'intérêt touristique majeur, mais aussi un lieu faisant partie intégrante de la vie communale, un endroit où les habitants pourront se retrouver pour boire un verre ou profiter de la terrasse située à l'arrière", insiste la bourgmestre.
  • Un subside permettant de construire un troisième terrain de hockey pour les Waterloo Ducks.
  • La réhabilitation des berges du ruisseau "Le Patiaux".
  • L'asphaltage de diverses artères communales.
  • L'achat d'un tracteur destiné aux gros travaux communaux.
  • La modification d'une cabine haute tension, notamment pour permettre la pose de panneaux photovoltaïques sur le toit de la Maison communale.
  • Des travaux de sécurisation de l'accueil du Commissariat de Police.

2. Les dépenses de personnel

"En 2019, nous avons mené une politique active de renforcement du personnel communal, rappelle Florence Reuter. L'objectif premier était d'engager de nouveaux profils spécialisés pour répondre aux défis grandissants, car les matières à charge des Communes sont de plus en plus nombreuses, exigeantes et complexes. Il faut donc pouvoir les gérer, tout en assurant un service efficace et de qualité aux citoyens."

Pour autant, le pourcentage du budget consacré au personnel à Waterloo (soit 40%) reste en dessous de la moyenne des autres Communes en Région wallonne. "Et il n'y aura pas de nouvelle vague d'engagements en 2020, poursuit la bourgmestre. L'augmentation de ce poste n'est donc limitée qu'à l'indexation prévue en février et aux évolutions barémiques liées à l'ancienneté."

3. Les dépenses de fonctionnement

Elles devraient diminuer de près de 3% par rapport à l'an dernier. "Nous essayons de réaliser des économies quand c'est possible, plutôt que d'augmenter les taxes, ce qui nous permet de rester la troisième Commune de Wallonie avec des taux d'imposition aussi bas."

4. Les dépenses de transfert

Il s'agit des dotations que la Commune alloue principalement au CPAS, à la Zone de Police, à l'ASBL Waterloo Sports et à la Zone de Secours du Brabant wallon (pompiers). Elles représentent près de 33% du budget communal.

Pour les trois premiers, les montants sont inchangés par rapport à 2019. Seule une légère augmentation (0,5%), liée aux frais de personnel de la Zone de Secours, est à noter.

5. La gestion de la dette

La dette reste stable. Son remboursement (capital et intérêts) est limité à moins de 7% du budget annuel. "Dans le même temps, les taux d'intérêts assez bas nous permettent d'investir et de réajuster régulièrement nos emprunts et investissements en cours", précise Florence Reuter.

L'exercice 2020 en quelques chiffres

 

5 152 000€      La somme prévue au service extraordinaire, en vue de permettre les divers investissements programmés.

39 500 000€   Le montant approximatif des recettes ordinaires prévues en 2020. Les dépenses sont un peu moins élevées, ce qui permet de dégager un solde positif.

150 288€          Le boni estimé à l'exercice propre (service ordinaire). S'il se concrétise, cette somme sera réinjectée dans les budgets suivants ou servira à alimenter un fonds de réserve.