Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Urbanisme / Éditorial: "Préserver le Bois des Bruyères dans son intégralité : une priorité!"
Actions sur le document

Éditorial: "Préserver le Bois des Bruyères dans son intégralité : une priorité!"

C’est inscrit noir sur blanc dans la Déclaration de Politique Communale, cela figurait dans le programme électoral de la majorité, nous mettrons tout en œuvre pour préserver la totalité du Bois des Bruyères. Ce poumon vert est essentiel à l’équilibre de la Commune. Il a encore montré son utilité durant cette période pénible de crise sanitaire. Waterloo est extrêmement peuplée (1 400 habitants au km2). Elle figure dans le top 10 des Communes les plus denses de Wallonie, il est temps de se concentrer sur la qualité de vie et de freiner radicalement les nouvelles constructions.

Ce n'est pas le déménagement de l’Institut des Sacrés-Cœurs qui pose problème, l’école est à l’étroit et ses bâtiments sont usés, mais l’endroit choisi, dans cette zone où la nature s’est installée et est si chère aux Waterlootois. Qu’un groupe immobilier dépose un permis en dérogation pour une école est déjà assez inhabituel mais que dire du projet immobilier qui risque de venir ensuite ? Rappelons qu’un plan prévoyait la construction de 450 logements sur l'ancien parking Fiat et 12 000 m2 dans le Centre. L’avant-projet a dû être voté juste avant la mise en œuvre du nouveau Code Wallon de Développement Territoriale (CoDT) afin d’éviter que la Commune en perde la maîtrise. Le Conseil communal a ensuite mis fin à ce plan et entamé un Schéma de Développement Communal (SDC) afin de fixer des règles claires et spécifiques de développement urbanistique pour le territoire.

Parallèlement, nous avons réalisé un Masterplan du Centre ambitieux, prévoyant des espaces publics de qualité et une place autour de l’église mettant en valeur les bâtiments historiques que sont la Chapelle Royale et le Musée Wellington. Le bras de fer a donc commencé entre le promoteur et Waterloo. Mais notre ligne de conduite est ferme. Si l’école doit déménager, ce sera en concertation avec la Commune et en accord avec les objectifs fixés par le Masterplan.

Merci à tous ceux qui se sont manifestés pour défendre le Bois des Bruyères !

 À lire aussi : "L'enquête publique, souvent source de quiproquos"

Florence Reuter,

Députée-Bourgmestre